Un pigment vert, la chlorophylle

Couleur verte de la chlorophylle d'une feuille

Couleur verte de la chlorophylle d’une feuille

Il y a encore quelques années, la réponse à cette question n’était pas complètement élucidée. En effet depuis longtemps, on attribue la couleur verte de la plante à un pigment vert appelé la chlorophylle. Mais aujourd’hui, des études poussées montrent que c’est plus compliqué que cela.
Pour comprendre pourquoi les plantes sont vertes et  d’où vient cette couleur, il faut d’abord parler de la couleur du soleil. De façon simple, disons que la couleur blanche du soleil est un mélange de 3 couleurs, bleue, verte et rouge. La plante absorbe très facilement les couleurs bleue et rouge mais la couleur verte pénètre moins bien les thylakoïdes (structures superposées de membranes où a lieu la photosynthèse) qui se trouvent à l’intérieur des chloroplastes situés à la surface de la feuille. C’est donc cette mauvaise absorption / réflexion de la couleur verte qui donne à la plante sa couleur si caractéristique.

Pour résumer, retenez que, c’est parce que les pigments de la plante (chlorophylle) absorbent bien la lumière bleue et rouge et au contraire réfléchissent la lumière verte, que la plante a une couleur verte.

La photosynthèse le jour

La chlorophylle absorbe l’énergie lumineuse du soleil pour la convertir en énergie chimique. La plante va utiliser cette énergie pour fabriquer des sucres (nécessaires à sa croissance et à sa survie) à partir d’eau (H2O) et de dioxyde de carbone (CO2).

Ce procédé s’appelle la photosynthèse.

La réaction chimique est la suivante:

  • 6*H2O + 6*CO2 + lumière —> 6*O2 + C6H12O6 (glucose)
Le feuillage automnal perd sa chlorophylle

Le feuillage automnal perd sa chlorophylle

La photosynthèse s’accompagne donc de production d’Oxygène (O2). On peut voir qu’il y a autant de volume de dioxyde de carbone absorbé que d’oxygène créé. Maintenant vous savez pourquoi les plantes rejettent de l’oxygène pendant la journée.

La respiration la nuit

La nuit il se passe le contraire, la plante absorbe de l’oxygène et rejette du CO2. Ceci est dû au fait que la photosynthèse ne se fait plus. N’allez pas croire pour autant que la plante est « nocive » la nuit et qu’il ne faut surtout pas la mettre dans sa chambre. C’est une fausse idée reçue. Vous pouvez en toute tranquillité dormir dans un cocon végétal, car la plante rejette très peu de CO2 la nuit, en tout cas bien moins que ce qu’elle absorbe le jour.

Ce processus nocturne s’appelle la respiration.

Feuillage pourpre d'un érable

Feuillage pourpre d’un érable

Les plantes ne sont pas toutes vertes!

En effet certains feuillages ne sont pas verts. L’Oxalis triangularis ou par exemple l’érable pourpre ont un feuillage couleur pourpre, bien loin du vert que l’on a l’habitude de voir. Cela vient du fait que, d’autres pigments que la chlorophylle sont aussi présents dans les feuilles, en quantité plus ou moins importante. Les deux autres principaux pigments sont:

  • Les caroténoïdes qui donnent une couleur jaune-orange (responsables de la couleur orange des carottes par exemple)
  • Les anthocyanes dont les couleurs vont du rouge au bleu en passant par le rouge pourpre (responsables de la couleur bleue du raisin, de la couleur vive de nombreuses fleurs et de la couleur de l’érable pourpre)

En conclusion, chaque plante possède différents pigments (chlorophylle, caroténoïdes, anthocyanes) et c’est leur proportion relative qui déterminera la couleur de la plante.

2017-09-30T15:43:47+00:00 29 septembre 2017|Catégories : Questions nature|Mots-clés : , |0 commentaire

Laisser un commentaire