Pourquoi labourer avec une motobineuse?

Pourquoi labourer avec une motobineuse?

L’approche du jardin bio

Dans une approche naturelle et biologique de son jardin ou potager, il n’est pas concevable de labourer systématiquement le sol lors d’un changement de culture ou pire, histoire de faire propre!

La biologie du sol

Le labour entraîne bon nombre de perturbations dans la vie biologique du sol. Imaginez tous ces micro-organismes qui changent soudainement d’habitat au passage de votre bêche ou engin motorisé. Chaque micro-organisme joue un rôle bien défini dans le sol, dans un milieu composé d’air, d’humidité et d’humus bien déterminé. Le chamboulement d’un tel biotope diminue fortement l’activité biologique du sol.

Un sol riche en activité biologique et un support de culture idéal

Pourquoi labourer si les vers de terre le font pour nous !

Le travail du sol au potager

Le travail du sol au potager

N’oublions pas quand même que la nature n’a pas besoin de l’intervention de l’homme pour fertiliser les champs! Le ver de terre s’occupe de la minéralisation et de l’aération du sol. Il permet également l’enfouissement des couches de matière organique! Des dernières seront par la suite décomposées dans le sol.

Une structure du sol favorable aux cultures

Pourquoi labourer si cela diminue l’activité biologique de notre sol ? Vous le savez certainement, la structure d’un sol est l’élément à ne pas négliger dans une culture. Si la structure fait défaut, il convient de réaliser des apports de tourbes, sable, terreau… afin d’équilibrer le sol. Ces apports doivent être convenablement incorporés dans le sol. Il est donc nécessaire d’utiliser dans ce cas précis, un moyen de labour adéquat.

La semelle de labour

Le passage régulier d’engins lourds afin de labourer un champ, une parcelle crée dans le sol une couche compacte et dure. Cette galette de quelques centimètres d’épaisseur est nuisible pour les cultures et l’environnement.

  • Les racines ont du mal à traverser cette couche.
  • En conséquence, il y a un ralentissement de la croissance des végétaux.
  • À l’instar du système racinaire, le drainage naturel du sol devient médiocre. Il en résulte un ruissellement plus important des eaux de pluie.
  • Échange d’air très faible.

Pour y remédier, une technique agricole consiste à éclater cette semelle de labour à l’aide d’une lame qui pénètre profondément dans le sol: la sous-soleuse.

La modification des qualités drainantes d’un sol à un impact négatif important sur l’environnement.

En conclusion, il faut limiter le passage répétitif d’engin lourd sur nos cultures et opter pour des méthodes sans labour systématique.

Je vous recommande l’utilisation d’outil léger sans émission de gaz d’échappement Comme une motobineuse électrique.

2017-10-28T17:53:19+00:00 29 septembre 2017|Catégories : Questions nature|Mots-clés : , |0 commentaire

Laisser un commentaire