Oïdium et maladie du blanc, les traitements bio

Identifier et combattre l'oïdium

Maladie du blanc ou oïdium

Il est sans aucun doute le ravageur le plus connu des amateurs de rosiers. L'oïdium ou "le blanc" comme beaucoup le nomment est un champignon parasite qui s'attaque en premier aux boutons floraux et aux jeunes pousses avant de contaminer toute la plante.

A quoi ressemble ce champignon blanc ?

Il forme une feutrine blanchâtre sur les boutons floraux, les jeunes pousses, mais également sur le feuillage.

Quels végétaux peuvent être contaminés par l'oïdium ?

La liste est vraiment longue, mais certains végétaux sont plus sensibles que d'autres, comme:

  • Le rosier (certaines variétés sont très résistantes)
  • le souci
  • la courgette
  • Épine vinette
  • Fusain

Il existe de nombreuses variantes de l'oïdium, c'est pour cette raison qu'il est présent sur énormément d'espèces végétales. En contre-partie, l'oïdium qui se développe sur la vigne, ne contaminera pas la courgette! Théoriquement ce n'est pas le même champignon, il ne peut donc pas contaminer une autre espèce.

Oïdium sur feuille de rosier

En cas de contamination, comment procéder?

La suppression des parties fortement atteintes est recommandée, mais selon le type de végétal ceci n'est pas possible bien entendu. Dans la mesure du raisonnable intervenez comme tel et brûlez vos déchets de tailles. Ensuite vous devez impérativement traiter votre végétal avec un fongicide adéquate. Achetez un produit à base de sulfate de cuivre ou de soufre, suivez les instructions sur l'emballage en prenant soin de respecter les dosages prescrits selon la culture à traiter.

Existe t-il des moyens de luttes préventifs et bio?

De nombreux traitements fongiques permettent de traiter préventivement contre "le blanc". Ces traitements sont à effectuer de nombreuses fois dans l'année pour que le résultat soit optimal. Vous l'avez compris, la prévention pour lutter contre l'oïdium peut nécessiter la création d'un calendrier de traitement phytosanitaire. Dans le principe et selon l'essence à traiter, ce genre de procédé est totalement absurde. Si vous en avez la possibilité, changez de variété de rosier si celui-ci est atteint chaque année par l'oïdium, de nombreuses variétés sont résistantes. Faites de même avec les autres végétaux sensibles de votre jardin, vous éviterez ainsi beaucoup de traitements répétitifs et cela chaque année.

Mise à jour le 27 avril 2017


  Il n'y a pas de commentaire pour cet article

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires