Le potager bio

Plantation, entretien et découverte du potager bio
Avatar du membre
jpplejardinier
Fleur insomniaque
Fleur insomniaque
Messages : 611
Enregistré le : dimanche 08 février 2009 10:17
Localisation : PARIS
Contact :

Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar jpplejardinier » lundi 21 décembre 2009 18:45

Ami(e)s bio du soir bonsoir,
Je me suis amusé à relever les légumes que je ne connaissais pas ou peu dans la liste de légumes que cite La Quintinie, jardinier de Louis XIV, à propos du potager du Roi dont il fut le créateur (LQ : citation de La Quintinie lui-même):
Alleluia
L'oxalis petite oseille (Oxalis acetosella) encore appelé surelle ou pain de coucou est une plante herbacée pérenne de la famille des Oxalidacées. Elle fleurit d'avril à mai. Elle pousse surtout en sous-bois
.Alphange
Laitue d’été. Enorme pomme très lâche, allongée, à feuilles tendres et croquantes plus ou moins lavées de rose-cuivre
Bonne Dame
Variété d’arroche
Buglosse
La buglosse (excellente plante mellifère) est quelquefois consommée sous forme de salade mais il est nécessaire de savoir que la présence de poils à la superficie de la plante rend celle-ci parfois irritante pour les muqueuses.
LQ :même utilisation que la bourrache
Câpre capucine
Nasturce ou Cresson d'Inde, on l'appelle encore petite capucine ou câpres capucines; sa tige est longue & rampante: de ses feuilles rondes s'élèvent des pédicules rougeâtres, qui soutiennent des fleurs très - odorantes à cinq feuilles jaunes, tachetées de rouge
LQ « le bouton est bon à confire dans du vinaigre devant qu’il vienne à fleurir »
Cardon d’Espagne
Variété de cardon sans épine
Chervis
« une espèce de racine qui se reproduit de graine »
Passe pierre
La salicorne est une plante dite halophile, qui se plaît dans un terrain salé. Sa racine est solidement ancrée dans la vase. Cette plante pionnière fréquente sur le littoral Atlantique, peut être couverte d’eau lors des grandes marées.
Cive d’Angleterre
Cive ou civette : il y en a de trois espèces ; la cive de Portugal, la grosse cive d’Angleterre, et la petite qu’on nomme civette : elles ne différent que par la grosseur de leurs feuilles.
LQ « ce sont leurs feuilles seulement dont on se sert pour des fournitures de salade «
Mauve
LQ « mauve et guimauve doivent faire partie du potager quoique leur usage ne soit pas honnête à expliquer dans ce traité »
Etant une médicinale , est-ce sa propriété laxative qu’on ne doit pas décemment citer ?
Guimauve
Cf mauve
Patience
Plante proche de l’épinard
LQ « fort grande oseille et fort aigre ; …pour en mêler de fois à autre, quelques feuilles avec celles d’oseille »
Salsifis
LQ « A la même culture que la scorsonère mais n’est pas d’un mérite tout à fait aussi considérable »Plante proche de l’épinardPersil de Macédoine
« une de nos fournitures [assaisonnement] de salade d’hiver ; qu’il faut faire blanchir de même que la chicorée sauvage »
Raiponce
La campanule raiponce (Campanula rapunculus) encore appelée raiponce cultivée est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Campanulacées.
LQ « sorte de petite rave douce qui viennent d’elles-mêmes à la campagne et surtout dans les blés et se mangent en salade au printemps »

Rave
LQ « à mon gré une des plantes de potager qui donne le plus de plaisir »
Le mot rave est un nom commun à plusieurs espèces variées, c'est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certaines plantes potagères cultivées pour leur racine comestible.
la rave ou navet - Brassica rapa subsp. rapa
On a voulu voir , dans le navet et la rave, des espèces différents, "Brassica napus" et "B. rapa". Cependant la distinction entre la rave et le navet est d'ordre purement pratique et le nom de rave s'applique plus particulièrement aux racines courtes, sphériques, et celui de navet aux racines allongées. (O. Bussard, Cultures légumières -1943)
Rocambole
« Petit ail doux que l’on appelle autrement ail d’Espagne, qui se multiplie de gousse et de graine »
Tripe-Madame
La “trique-madame” ou “tripe-madame” est le nom culinaire de l’orpin blanc, ou petite joubarbe.
Ses feuilles, petites et charnues, contiennent un suc un peu âcre et piquant. On peut en mettre dans la cuisson des poissons gras et dans les salades. Les Allemands appellent aussi cette Crassulacée : “poivre des murailles”, parce qu’elle pousse aisément sur les vieux murs.
LQ « une des fournitures de salade, on ne s ‘en sert qu’au printemps quand elle est tendre »
Violette
Pour décorer les plats
Légumes encore aujourd’hui connus
Rue, hysope, panais, pourpier, salsifis, scorsonère, corne de cerf (salade) (voir détail pour scorsonère et salsifis)
Appellations différentes
Baume (menthe)
»pour les fournitures de salade, pour les gens qui les aiment parfumées »
Scorsonère
LQ « une de nos principales racines , …qui est admirable cuite soit pour le goût soit pour la santé du corps » (salsifis d’Espagne)
Salsifis
LQ « A la même culture que la scorsonère mais n’est pas d’un mérite tout à fait aussi considérable »

Avatar du membre
Soldanelle
Fleur des beaux jours
Fleur des beaux jours
Messages : 157
Enregistré le : samedi 11 avril 2009 09:49
Localisation : Alpes Mmes (Haut pays)

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar Soldanelle » lundi 21 décembre 2009 19:49

Bonsoir,

Merci JPP pour cette longue liste de légumes, tu parles de la mauve comme d'une médicinale, mais dans le Piémont la mauve fait partie d'un bouquet "d'herbes" que l'on coupe finement pour faire de l'omelette verte .
C'est bouquets sont vendus sur le marché à Cuneo par les grand' mères qui proposent les quelques produits de leurs jardins .
J'en cueille également avec d'autres herbes pour faire la soupe .

Avatar du membre
labryarde
Fleur éternelle
Fleur éternelle
Messages : 826
Enregistré le : samedi 10 mai 2008 12:48
Localisation : region parisienne

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar labryarde » lundi 21 décembre 2009 19:56

Merci Jpp ! :smile98:
Notre société s'interesse de plus en plus à ces légumes oubliés et c'est tant mieux.

en faisant des recherche sur la Quintinie j'ai trouvé cet ouvrage qui interessera surement Wheel, notre ami canadien qui veux greffer des pommiers ...
http://books.google.fr/books?id=oLgWAAAAQAAJ&dq=La%20Quintinie&as_brr=3&pg=PA60#v=onepage&q=&f=false
Au beau milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été . A Camus

Avatar du membre
LEPOUNET
Fleur éphémère
Fleur éphémère
Messages : 16
Enregistré le : samedi 05 décembre 2009 21:30
Localisation : plaine du Forez (42)

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar LEPOUNET » lundi 21 décembre 2009 19:58

Bonsoir,

Tu parles aussi du panais ; cette racine est excellente ; pour ma première année l'essai a été concluant et je compte bien renouveler cette culture en 2O1O


Avatar du membre
LEPOUNET
Fleur éphémère
Fleur éphémère
Messages : 16
Enregistré le : samedi 05 décembre 2009 21:30
Localisation : plaine du Forez (42)

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar LEPOUNET » lundi 21 décembre 2009 20:07

j'ai aussi essayé l'Arroche rouge et là je suis plus réservé au point de vue culinaire ; par contre au printemps mon jardin est envahi de multiples petits plans; si certains ont des recettes je suis preneur et si vous voulez des graines........................

Avatar du membre
Val
Modérateur
Modérateur
Messages : 5828
Enregistré le : samedi 11 novembre 2006 18:36
Localisation : France, Meuse
Contact :

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar Val » mardi 22 décembre 2009 09:16

l'arroche rouge peut se manger crue ou cuite. Moi j'aime, mélangé à des feuilles de bette, mais le goût est spécial.
Chaque pomme est une fleur qui a connu l'amour.
Félix Leclerc
Terre de rêves

Avatar du membre
jpplejardinier
Fleur insomniaque
Fleur insomniaque
Messages : 611
Enregistré le : dimanche 08 février 2009 10:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar jpplejardinier » mardi 22 décembre 2009 11:23

Ami(e)s bio du jour bonjour,
Merci Soldanelle pour ces explications sur la mauve (que je vais rajouter sur mon blog) car La Quintinie ne fait pas d'autre commentaire sur cette plante que le fait qu'on ne saurait décemment en parler. Elle n'est donc pas que laxative...
Le traité de La Quintinie traite essentiellement des arbres (800 pages :blah: )
Difficile de s'en servir pour apprendre la taille car il n'est pas trop systématique dans ses explications et sa théorie ne colle pas complètement avec les pratiques actuelles. Mais il y a une extraordinaire observation de la vie des fruitiers et notamment des racines dont on ne parle jamais dans les manuels.

Gythaogg

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar Gythaogg » samedi 26 décembre 2009 14:13

jpplejardinier a écrit :Ami(e)s bio du jour bonjour,
Merci Soldanelle pour ces explications sur la mauve (que je vais rajouter sur mon blog) car La Quintinie ne fait pas d'autre commentaire sur cette plante que le fait qu'on ne saurait décemment en parler. Elle n'est donc pas que laxative...
Le traité de La Quintinie traite essentiellement des arbres (800 pages :blah: )
Difficile de s'en servir pour apprendre la taille car il n'est pas trop systématique dans ses explications et sa théorie ne colle pas complètement avec les pratiques actuelles. Mais il y a une extraordinaire observation de la vie des fruitiers et notamment des racines dont on ne parle jamais dans les manuels.

On peut aussi considérer que La Quintinie est l'un des « pères » de la culture intensive et à contre-saison... :heyyy:

Avatar du membre
jpplejardinier
Fleur insomniaque
Fleur insomniaque
Messages : 611
Enregistré le : dimanche 08 février 2009 10:17
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Légumes du Potager du Roi au temps de la Quintinie

Messagepar jpplejardinier » samedi 26 décembre 2009 16:32

Amie Gythaogg du jour bonjour,
Culture intensive non, car il n'avait pas les engrais chimiques. De la culture forcée oui, avec seul ustensile le crottin de cheval.
Il est vrai que La Quintinie ouvre la voie à Vilmorin, Truffaut, et...
Contemporain de Descartes, il se représente le vivant comme une machine. Il fait des efforts considérables pour comprendre comment ça marche et c'est là que ses observations sont intéressantes. Il comprend bien le mécanisme de la sève montante, nie l'existence de la sève descendante. Du soleil, il retient la chaleur, ne comprend pas le rôle de la lumière...



Retourner vers « Le potager bio »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité