Nos platanes condamnés ?

Voilà plus de 60 ans qu'une caisse en bois de l'armée américaine venait semer le désordre dans nos avenues ombragées de platanes centenaires.
Bien connu de nos scientifiques, ce champignon hautement pathogène menace notre patrimoine arborescent.
Mais quant est-il des traitements chimiques ?
Faut bien avouer, la chimie n'est pas la solution à tout problème pathologique. Laissons place à la diversité végétale, la surexploitation d'une même essence amènera toujours "Dame nature" à vouloir reprendre son équilibre.
En 2006, plusieurs foyers ont été découverts, le bilan devient lourd ! L'impensable vient de se produire, près de 70 000 platanes sont en sursis en bordure du canal du midi. Bien plus qu'une catastrophe esthétique ou sentimentale, c'est un drame écologique qui se profile. Toute une faune et une flore sont en danger, le maintien des berges du canal du midi risque de ne plus être assuré par nos géants à l'ombre si rafraîchissante.
Agrémenter c'est bien, diversifier c'est mieux !


Nelumbo

Mise à jour le 25 avril 2017

  Il n'y a pas de commentaire pour cet article

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires