Accrobranche, parcours acrobatique en foret

Loisir acrobatique dans les arbres

Accrobranche dans les cèdres

L'arbre est un être vivant, complexe et fragile. Toute intervention sur celui-ci doit respecter sa biologie et son fonctionnement En cas de traumatisme sur les tissus vivants, prendre les dispositions nécessaires à la cicatrisation, la régénération. Aménager si nécessaire une protection au sol et des chemins d'approche afin d'éviter au maximum le tassement du sol pouvant nuire gravement au système racinaire. Le choix de l'arbre doit prendre en considération son stade physiologique Ne laisser aucun détritus sur le site d'animation. Anticiper les mesures de protection avant toutes dégradations dues à une surexploitation du site Changer de site avant la surexploitation de celui-ci. Proscrire tout objet contondant, coupant ou perçant pendant l'activité. Utiliser des fausses fourches et/ou des poulies afin d'éviter tout frottement. Respecter absolument la vie végétale et animale.
Les parcours aventure sont en général constitués de plate-formes rigides reliées par des câbles tendus entre les arbres qui restent à demeure plusieurs ou même plusieurs années.
Les parcours aventure, à contrario des sites accrobranche sont des installations fixes dans un périmètre aménagé. Même si les parcours aventure ont moins la vocation du respect de environnement, il permet aux usager (notamment aux enfants) de se sensibiliser à la nature et particulièrement aux arbres et au milieu forestier. L'Accrobranche est une activité encadrée par un code déontologie qui définit l'activité comme un loisir de plein air qui respecte l'environnement.
Depuis 1993, ce code de déontologie précise l'esprit, les valeurs et les règles de l'activité, afin de concilier sécurité des pratiquants et respect des arbres. Ce code engage les animateurs, encadrants et participants à faire des bilans de leur activité, afin aussi bien de mettre en œuvre que les savoir faire utiles à la bonne pratique de ce loisir que les connaissances nécessaires à une bonne application des règles d'une approche écologique de l'activité.
Ce code est amendé et modifié régulièrement pour prendre en compte et de mettre à jour les connaissances sur la vie des arbres et le respect de environnement.
Accrobranche est une expression déposée par l'association des accros ' branchés. Le terme accrobranche n'est donc pas approprié pour désigner les parcs et parcours aventure. Il en va de même pour le terme acrobranche qu'on retrouve sur de nombreux sites.
Dans un soucis de respect de l'environnement, le grimpeur n'utilise que des techniques de cordes qui ne risquent pas de blesser ni de laisser de traces sur l'arbre, support de son loisir. Ce support étant un être vivant, le grimpeur se doit donc de respecter l'arbre sur lequel il grimpe. Ainsi, le grimpeur se sert de ses pieds et de ses mains pour grimper par les branches jusqu'à la cime de l'arbre. Tout au long de l'ascension il utilise sa corde pour se sécuriser autour du tronc ou d'une branche. Ce matériel permet au grimpeur de passer d'arbres en arbres et de redescendre en rappel sans abimer ces derniers.


Vincent F.

Mise à jour le 03 mai 2017

  Il n'y a pas de commentaire pour cet article

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires