Criocère du lis

Criocère du lis

Le criocère adore les feuilles de vos lis

Le criocère du lis est un petit coléoptère très répandu en Eurasie et beaucoup plus localement en Europe. Ses élytres et son thorax sont rouges tandis que ses pattes, ses antennes et sa tête sont noires. Adulte, il mesure de 6 à 8 mm de long. Un insecte plutôt élégant par ses couleurs, sa forme (enfin, chacun ses goûts!) mais qui cause pas mal de soucis aux amateurs de lis, fritillaire, nomocharis…quelques liliacées. Le criocère du lis cause des dégâts plutôt importants sur les feuilles, les fleurs et les tiges de sa plante-hôte. Bien souvent, la plante est totalement détruite, plus aucunes feuilles ou même fleurs!

Un insecte facile à identifier

L’identification d’un tel ravageur est chose aisée, les indices ne trompent pas. Hormis le feuillage vivement découpé, on peut apercevoir de nombreuses taches brunes sur l’ensemble de la plante. Ce sont les excréments des larves! Si vous voyez par endroits ces petits tas d’excréments, vous êtes sur une piste. Maligne, la larve se dissimule sous son tas d’excréments. Elle échappe ainsi à bon nombre de prédateurs. Celle-ci mesure de 8 à 10 mm, à peine plus grande que l’adulte, sa couleur et d’un brun orangé. Sa tête est vraiment minuscule proportionnellement au reste de son corps. Les oeufs sont également bruns orangés en forme de capsule d’une longueur de 1mm.

Son cycle biologique

Larve de criocère du lis

Larve de criocère du lis

Au printemps, les adultes sortent et s’empressent de trouver leur plante-hôte. Bien souvent, dès fin mars, vous pouvez les rencontrer sur une de vos plantes préférées. Quelques jours plus tard, la ponte est réalisée pour laisser place 7 à 10 jours plus tard à de petites larves de criocères. Leur développement est assez rapide, 15 jours suffiront aux larves avant de se nymphoser. La nymphose a lieu dans le sol, chaque individu s’enferme dans un cocon de soie. 3 semaines plus tard, les adultes sortent de terre. Le cycle suit son cours! Il peut y avoir ainsi 2 générations par an.

Où trouve t-on le criocère du lis?

Il est présent dans L’Eurasie mais plus particulièrement en Europe.

Méthodes de lutte naturelles et traitements bio

Bien entendu, il existe une armada de traitement chimique ultra radicale et destructrice. Je préfère faire l’impasse sur ce genre de pratique et vous orienter sur une démarche plus raisonnée et un moyen de lutte plus naturel. Au début de l’attaque, il suffit simplement d’éliminer manuellement les larves, elles ne sont pas très discrètes lorsqu’on sait les identifier. Il est évident que si vous possédez 50 pieds atteints, vous n’allez pas faire une éradication manuelle. Je vous propose donc d’utiliser un de ces produits biologiques, qui selon les jardiniers amateurs ont fait leurs preuves:

  • la marc de café en épandage au pied de la plante agit comme répulsif.
  • Le plus concluant de tous est sans doute la pyréthrine.

Je vous conseille l’achat  d’un traitement à base de pyrèthre naturel.

Formation naturopathe certifié

2017-10-28T18:30:27+00:00 28 septembre 2017|Catégories : Ravageurs des végétaux|Mots-clés : , , |0 commentaire

Laisser un commentaire