Une larve de coccinelle mange un puceron

Une larve de coccinelle mange un puceron

Combien de pucerons mange une coccinelle par jour?

Quel jardinier ne connaît pas cet insecte à la forme et aux élytres tachetés si typiques? La coccinelle est absolument indispensable dans notre jardin, mais savez-vous pourquoi? Derrière ses airs d’adorable coléoptère coloré distrayant petits et grands, se cache en réalité une bête féroce, une vraie machine à tuer! La coccinelle est un prédateur redoutable se rassasiant notamment de pucerons. Elle peut en dévorer plus d’une centaine par jour! Une véritable aubaine pour les jardiniers qui verront leurs rosiers rapidement débarrassés d’une invasion soudaine. La coccinelle mange les pucerons, « OUI », mais elle se nourrit également d’acariens, de chenilles et même parfois de spores de champignons.

Coccinelle rouge à points noirs

Coccinelle rouge à points noirs

Quel âge à cette coccinelle ?

Il existe plus de 3000 espèces de coccinelles, dont 90 en France. Des rouges, des jaunes, des oranges…avec 2, 5, 7, 10, 14, 15 … points. La plus commune en France est la coccinelle à sept points (en photo ci-dessus). Elle atteint très rarement l’âge de 2 ans en raison du nombre important d’animaux, insectes ou parasites qui s’offrent volontiers une coccinelle en guise de repas. Vous l’avez compris, le nombre de points sur les élytres de la coccinelle ne représente pas son âge, mais nous indique son espèce.

Cycle biologique

Larve de coccinelle

larve de coccinelle

Au printemps, après de longs mois d’hibernation sous un tapis de feuilles, dans un tas de pierres ou encore à l’abri dans votre garage, la coccinelle doit rapidement se reproduire. Quelques jours plus tard, une fois l’accouplement effectué, la femelle pond une cinquantaine d’oeufs jaunâtres sous une feuille. Au bout de 3 à 5 jours les oeufs éclosent, les larves de coccinelle sont nées. Ces larves ne dépassent pas les 10 mm, ce qui n’est pas mal, car l’adulte mesure 8 mm au maximum. Comme ses parents, la larve de coccinelle se nourrit de pucerons, mais en quantité bien plus importante. Plusieurs centaines de pucerons par jour serviront de repas à ces futures coccinelles. Trois semaines après leur naissance et après avoir effectué leurs 4ème mue, les larves s’accrochent à une plante pour devenir chrysalide. Huit jours plus tard, la coccinelle est née, ou plutôt l’imago, car à ce stade elle n’a pas encore sa couleur définitive.

Où vit-elle ?

Prairies, parcs et jardins, haies.

Zone géographique

Un peu partout dans le monde, c’est une espèce très répandue.

Les fourmis aiment les coccinelles

La coccinelle a de nombreux ennemis dont la fourmi. Celle-ci protège activement les pucerons qui produisent le miellat dont elles raffolent. Il arrive fréquemment que les oeufs déposés par les coccinelles soient ainsi dévorés. Heureusement, la coccinelle possède une petite arme, elle produit un liquide amer qui est sécrété par un orifice de chaque côté de l’abdomen. Ce liquide répugnant repousse de nombreux prédateurs de la coccinelle. Mais il arrive que cela ne suffise pas, elle sort donc sa panoplie de comédienne en jouant la morte. Elle rentre ses pattes puis se laisse tomber dans les hautes herbes. Maligne la bête à bon Dieu!

Les prédateurs de la coccinelle

Il existe bien d’autres prédateurs de la coccinelle: la mante religieuse, le réduve, les beauvaria (champignon), l’oiseau ou l’araignée thomise que l’on nomme également araignée-crabe.

Je vous recommande l’installation d’un hôtel à insectes afin de favoriser l’intégration des coccinelles dans votre jardin.

Relaxdays Hôtel à insectes nature

 

Larve de coccinelle à deux points

 

Attendons l’arrivée des coccinelles

Bien souvent lorsque l’on voit une colonie de pucerons infestés notre magnifique laurier rose, l’envie nous prend de sortir du placard un insecticide chimique (Pyréthrinoïdes).
Même un traitement naturel, comme le savon noir, les insecticides naturels sont à éviter! L’on ne peut se battre en permanence avec dame nature, c’est épuisant… Il faut patienter!

Cherchez la présence d’auxiliaires


C’est dur, je sais, de regarder une invasion d’insectes suceurs se délecter de votre rosier préféré. Soyez attentif, cherchez les traces d’insectes auxiliaires. Insistez, car les premières recherches ne sont pas toujours fructueuses. La présence d’excrément sur les jeunes pousses peut indiquer la présence d’une larve entomophage comme celle du syrphe.

Des pucerons morts sont également un bon indice. Peut-être qu’une larve de coccinelle traîne dans les parages.


Gardez à l’esprit que la lutte biologique reste le meilleur moyen pour obtenir un équilibre écologique durable.

La lettre d’informations du Jardin Bio

légumes du jardin bio

Inscrivez-vous dès maintenant et recevez notre newsletter!

En nous rejoignant, vous profitez d’un contenu exclusif et êtes informé des dernières nouvelles du jardin biologique et naturel.

fleche


  • Accédez rapidement à l’information de votre thématique favorite.
  • Recevez les articles coup de coeur de notre rédaction.
  • Découvrez les tendances et nouveautés en un clic.
  • Rejoignez-nous GRATUITEMENT

jardinerie bio