Pension animalière anny fugier

Pension animalière anny fugier

Pension animalière anny fugier

Ce site présente le centre de vacances pour chiens et autres animaux de compagnie de Anny Fugier en Charente, ainsi que des informations sur la protection des animaux.Centre d'étude de psychologie animale.J'aurais aussi pu l'appeler ainsi. On apprend tous les jours avec les animaux. Passionnée d'éthologie (Ah, les livres de Konrad Lorenz, de Werner Freund sur les loups (l'homme-loup), de philosophie (Ah, Thoreau et la nature !), de pychologie humaine ou animale (Ah ! Jane Goodall et les primatologues, Boris Cyrulnik et sa résilience...), je souhaite découvrir tous les jours davantage en côtoyant boxers joueurs, lévriers ex-martyrs d'Espagne et adoptés en France, labradors canailles, caniches effrontés... Tous parlent la langue de leur espèce, celle de la nature que nous bafouons trop souvent, nous autres humains. Ils ne sont pas fondus dans un moule ; il faut savoir décoder leurs paroles : vol de chaussettes, aboiements hurleurs, regard furtifs, grognement avertisseur... Avant d'aller voir un comportementaliste, essayons de nous mettre à leur place, d'adopter leur culture, la culture chien, qui n'est pas la culture standardisée humaine. Ils ont leurs rites, comme les loups fascinants. Leur gestuelle, leurs mimiques en disent long sur leurs états d'âme. Un professionnel nous aidera à y voir plus clair, certes, mais essayons aussi d'acquérir le "feeling", le "touching", le "petit plus" qui fait de nous, animaux humains, des amis réels et non fictifs, des animaux animaux. Nous demandons tant aux bêtes, faites pour courir et chasser, jouer en liberté. Nous leur imposons nos manières de voir et il faut qu'elles transgressent bien souvent leurs propres codes pour nous plaire.... Nous nous sommes appropriés le monde et nous avons oublié de regarder la patte qui se tend vers nous.

Site Chien

http://www.anniefugier.fr.cr

Vote : 0 - Voter

Inscription : 10 mars 2011

Numéro : 2837

  Il n'y a pas de commentaire pour cet article

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires