Technique de mulch ou paillis

Paillis ou mulch

Mulch de broyat de végétaux, BRF

Le mulch ou plutôt mulching est bien connu des anglais, et pour cause, ils en sont les précurseurs. Cette méthode consiste à étaler sur le sol au pied du végétal, un matériau permettant de limiter la levée des mauvaises herbes. De nos jours, le mulch est utilisé dans nos jardins mais également dans les espaces verts publics. Son utilité a quelque peu évolué depuis son application d'origine. Les anglais étalaient des feuilles aux pieds de leurs arbustes, inutile de vous dire que ce genre paillis est peu apprécié par une grande majorité des gens trouvant un côté fouillis et négligé à ce genre de mulch. Les pépiniéristes utilisent depuis quelques années une toile tissée qu'ils fixent au sol. Cette toile laisse passer l'eau et empêche la levée des adventices (mauvaises herbes). Une solution idéale pour vos massifs, mais ce n'est pas esthétique du tout... Comment associer utilité et confort visuel? Avec un peu d'imagination, vous trouverez la solution qui convient le mieux à votre petit coin de nature. Tous les paillis n'ont pas les mêmes utilités!

L'écorce de pin

L'idéal dans vos massifs de rosiers, l'écorce de pin est vraiment incontournable. Elle permet de réduire considérablement la levée des adventices et limite l'évaporation de l'eau du sol. Ainsi, vos plantes profitent d'un sol plus frais et humide. Elle s'intègre parfaitement dans vos massifs. Choisissez des calibres d'écorces importants pour une implantation au pied de sujets volumineux tels que les arbustes, choisissez un calibre faible ou moyen pour une incorporation dans des massifs à faible volume tels que les vivaces.

La débris de pots en terre cuite

Ce type de matériaux est très peu utilisé ou même connu. Pourtant, son aspect esthétique est des plus intéressant, passant du rose clair au rouge selon le taux d'humidité présent sur le sol. Son prix en fait également un argument d'utilisation supplémentaire et pour cause, ce paillis est composé de matériaux de récupération, du recyclage. Mettez de côté tout vos pots en terre cuite fendus par le gel ( exemple ), à l'aide d'un marteau, brisez les pots en petits morceaux de 5 à 7 cm de long. Il faut environ 20 pots de 3 litres / m² pour couvrir un sol préalablement recouvert d'une toile tissée. Il faudra compter 40 pots de 3 litres /m² pour couvrir convenablement le sol sans utiliser de toile tissée. Ce type de mulch présente donc quelques inconvénients, il faut une quantité importante de pots pour réaliser convenablement ce paillis. Mais avec un peu de patience et quelques collectes dans votre voisinage et votre déchetterie, vous obtiendrez sans aucun doute le premier paillis en terre cuite du quartier.

Paillis végétal et minéral

Les végétaux broyés

Un mulch 100 % bio! Si vous utilisez un broyeur à végétaux pour éliminer les résidus de tailles, récupérez les débris de végétaux issus du broyeur et étalez une couche de 10 cm d'épaisseur au pied de vos massifs. En quelques semaines, votre mulch va se tasser et formera ainsi une fine couche compacte ne laissant que peu de chance aux graines d'adventice de venir germer. Au fil des mois, bactéries, champignons et divers êtres vivants du sol vont décomposer et minéraliser cette matière organique (votre mulch) et participeront ainsi à l'équilibre de votre sol et donc au bon développement de votre plante. Il est nécessaire d'apporter chaque année une fine couche de paillis afin d'entretenir et de conserver toutes ses qualités.

Le minéral (pouzzolane, gravier, sable...)

Un mulch pas vraiment exploité! Les espaces verts des communes utilisent énormément la pouzzolane comme paillis ou plutôt pour cacher la toile tissée disgracieuse qui recouvre le sol. Un matériau pas très cher, léger en comparaison des autres minéraux et de teinte brun-rougeâtre forte intéressante. Les autres minéraux sont utilisés uniquement dans la conception d'allées grâce à leurs qualités stabilisantes au sol. Pourtant, il existe de nombreux coloris de gravier qui pourrait contraster parfaitement au pied de quelques-uns de vos massifs. Le sable est très délicat à utiliser dans vos massifs, il aura surtout pour effet de créer des ambiances comme dans un jardin de cactés. L'intégration de ce paillis au pied de vos massifs est fortement déconseillée, car il modifie la structure du sol et par conséquence modifie les qualités fertilisantes du sol.

Mise à jour le 03 mai 2017


Commentaires (4)

Michel herrard - 12 avril 2014

Peut-on faire un mil hé avec des pommes de pond broyées sans effet d'acidité?

Borme Dominique - 10 novembre 2010

Je fais mon jardin en Guadeloupe, quel serait le végétal le plus adapté pour le mulching?

patricia - 16 avril 2010

les algues séchées que l'on trouve sur le littoral peuvent-elles être utilisées?

Fallon - 28 janvier 2009

Contrairement à ce que vous écrivez, le paillis d'écorces de pin n'est pas recommandé au pied des rosiers car il acidifie le sol. Mieux vaut opter pour un paillis d'une autre nature.

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires