Chenille processionnaire du pin

Chenille processionnaire du pin

Nom commun : La chenille processionnaire
Ordre : Lepidoptères
Famille : Notodontidae
Genre : Thaumetopoea
Espèce : Pityocampa
Taille adulte : 3,5 à 4,5 cm
Taille larvaire : 2,7 cm
(Denis & Schiffermuller)

Une chenille urticante et dangereuse

La chenille processionnaire du pin est un Lépidoptère qui fait parti de la famille des Notodontidés. Cet insecte est très connu dans le midi de la France. Il a pour habitude de coloniser les pins et quelques fois les cèdres. Les chenilles sont recouvertes de plusieurs milliers de poils, jusqu'à un million! Ceux-ci sont très urticants et sont considérés comme dangereux aussi bien pour l'homme que pour les animaux domestiques tels que le chien. Chaque poil est relié à une glande à venin, lorsque le poil se casse, le venin se libère. Celui-ci a la propriété de détruire les tissus, provoquant ainsi des nécroses.

Cycle biologique

Durant l'été, le papillon, qui est nocturne, vient pondre de 70 à 300 oeufs sur une branche du pin. Au bout d'un mois, les oeufs éclosent, les chenilles forment une grande poche de soie et s'y abritent durant la journée. Les chenilles sortent de leur nid (ci-contre) durant la nuit pour se nourrir d'aiguilles de pin bien vertes et entretenir celui-ci. Le développement de ces larves s'achève de la fin de l'hiver jusqu'au début de l'été. Une fois leur croissance terminée, les chenilles descendent de l'arbre hôte et forment une file indienne, d'oú leur nom: processionnaire. Quelques jours plus tard, elles s'arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et chacune d'entre elles s'enfouit dans le sol. Deux semaines plus tard, la chenille forme son cocon et se transforme en chrysalide. Quelques mois plus tard, et parfois même quelques années, le papillon sort de terre et s'accouple. Le mâle meurt et la femelle cherche l'arbre qui accueillera sa ponte.

Où vit-elle?

Dans les forêts de conifères, notamment de pin.

Nid de chenilles processionnaires du pin

Zone géographique

Sud de l'Europe et sud de la France.

Moyens de lutte biologiques et naturels

Il existe un moyen de lutte biologique très efficace via l'utilisation d'une bactérie, Bacillus Thuringiensis.

Mise à jour le 03 mai 2017


Commentaires (5)

Adrien - 14 avril 2017

Je désire préciser que même si on entend plus souvent parler de la chenille processionnaire du pin, il existe aussi la chenille processionnaire du chêne. C'est vrai que les nids brûlent mal.

Daniel - 26 avril 2011

J'habite la région de Mayenne et nous avons également ces chenilles.

illeana tcherniach 11 ans - 16 avril 2011

bonjour j'ai un probleme dans mon collège. Il ya des chenilles processionnaire en masse et je ne sais pas comment faire. Plein d'élèves ont déjà touché cette chenille.

mireille 91 - 28 mars 2009

j'ai un pin avec 2 cocons et à proximité un superbe chêne plus que centenaire....Comment détruire ces cocons? (ne brûle pas j'ai essayé) et surtout protéger mon chêne? Habitat: sud Essonne entre fontainebleau et Étampes.

Esther - 13 mars 2009

Désormais, il n'y a pas que le sud de la France qui connait l'invasion des chenilles, mais l'ouest de la France aussi, autour de la Baule, St Nazaire, il y en a beaucoup. Lorsqu'elles se déplacent, elles peuvent manger un cerisier entier en 5 minutes

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires