Chenille de la pyrale du buis

Chenille de la pyrale du buis

Nom commun : La pyrale du buis, chenille du buis
Ordre : Lépidoptères
Famille : Crambidae
Genre : Cydalima
Espèce : perspectalis
Taille adulte : 3.6 à 4.5 cm
Taille larvaire : 4 cm
(Francis Walker, 1859)

La chenille de la pyrale raffole des buis

La chenille de la pyrale du buis est présente en France depuis quelques années déjà. La larve de ce papillon pose énormément de problèmes dans nos jardins et principalement pour nos topiaires en buis. Ce papillon originaire d'Asie pond ses oeufs sur la face inférieure des feuilles de la plante hôte qui donneront naissance à de nombreuses chenilles gourmandes des feuilles de Buxus et d'Euonymus Japonicus. Soyez vigilant dès le mois de Mars en cherchant des traces de sa présence à l’intérieur de vos buis. La chenille a pour habitude de commencer son repas au coeur même de la plante en étant ainsi à l’abri de nombreux prédateurs. Vous n'aurez aucune de peine à l'identifier avec sa couleur vert-clair, sa tête noire et ses rayures longitudinales vert-foncé.

Cycle biologique de la pyrale

Les cocons enfermant de jeunes chenilles passent l'hiver sur la plante hôte, principalement le buis. En avril et même parfois plus tôt dans la saison, les chenilles sortent et commencent à se nourrir du feuillage et de l'écorce du buxus. Cette chenille a la particularité de commencer son festin à l’intérieur de la plante hôte en se déplaçant progressivement vers l’extérieur. Après un bon repas et environ 3 semaines de nymphose, le papillon s'envole afin de se reproduire. La ponte s'effectue sur la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les oeufs donneront naissance à des chenilles très voraces. Il n'est pas rare de compter trois générations par an.

Sur quelle plante la trouve t-on?

La pyrale du buis est présente notamment sur les buis (buxus sempervirens) mais sa chenille peut également se délecter d'un fusain du Japon.

Dégats d'une chenille de la pyrale du buis

Ou est elle présente?

D'origine asiatique, on la trouve maintenant dans l'ouest de l'Europe et notamment en France.

Traitements et moyens de lutte naturels

Bien que légèrement poilue, la chenille de la pyrale du buis n'est pas urticante.
Les moyens de luttes biologiques sont efficaces mais répétitifs en raison du nombre de cycles reproductifs annuels du papillon.

  • Le Bacillus thuringiensis est très efficace avec une excellente sélectivité. Vous évitez bon nombre de mortalité chez les insectes pollinisateurs ou entomophages par exemple.
  • Le pyrèthre naturel peut être associé au Bacillus thuringiensis si les chenilles font de la résistance.
  • Pensez à traiter l'ensemble du feuillage ainsi que l’intérieur de la plante hôte.

Mise à jour le 14 mai 2017


  Il n'y a pas de commentaire pour cet article

Laisser un commentaire





Il vous reste caractères.


* Champs obligatoires