Animaux de la ferme

Tout sur les animaux de la ferme.
Fallen_Angel
Fleur des beaux jours
Fleur des beaux jours
Messages : 162
Enregistré le : dimanche 17 septembre 2006 12:44
Localisation : IDF

Pigeon ramier

Messagepar Fallen_Angel » jeudi 21 septembre 2006 20:55

LA PALOMBE ou PIGEON RAMIER


Image Règne Animalia
Image Embranchement Chordata
Image Sous-embr. Vertebrata
ImageClasse Aves
ImageOrdre Columbiformes
ImageFamille Columbidae
ImageSous-famille Columbinae
ImageGenre Columba

Image

Le pigeon ramier est le plus grand et le plus commun des pigeons européens. Il est appelé palombe dans le sud de la France, appartient à la famille des colombidés. Oiseau migrateur, il est présent dans toute l'Europe (sauf zone arctique), en Asie et en Afrique du Nord.




Identification :

La palombe mesure de 40 à 45 cm pour une envergure de 75cm. Le poids (500g) et le plumage sont identique aux deux sexes. Les oiseaux adultes ont un plumage bleu-gris, rosâtre sur la poitrine et une tâche blanche sur le côté du coup.

Le bec orangé à la base devient jaune à l'extrémité.
Le liseré blanc sur l'avant bras et les taches blanches de chaque côté du cou permettent de le distinguer des autres pigeons (biset et colombin).

En vol, on voit les croissants blancs de ses ailes et une bande terminale noire sur sa queue. Le bec est rougeâtre avec une extrémité jaune et les pattes sont roses. Les jeunes sont plus ternes et n'ont pas de tache blanche sur le cou. Confusion possible avec le pigeon biset et pigeon colombin.

Image


Chant :

Le Pigeon ramier caracoule, jabotte, roucoule. Roucoulement familier rou-rouou-rou-rou-ru . En parade il émet une phrase mélodique répétée sur un ton qui tombe à la fin. Les roucoulements et les chants peuvent varier d'un individu à l'autre.

http://www.dinosoria.com/sons/pigeon_rame.mp3
http://puypuy.perso.cegetel.net/forum/palombiere/pigeon-ramier.mp3
cliquer pour écouter



Habitat :

La palombe est capable de résister à des conditions météo telles que la pluie, la fraîcheur ou une forte humidité mais supporte mal la chaleur torride, l'aridité, le gel et la neige. On la retrouve donc sous les latitudes moyennes de toute l'Europe occidentale qui sont d'un climat tempéré. On retrouve quelques nichées, mais de manière marginale, dans les steppes et les zones méditerranéennes.

Image
Aire de répartition des palombes

A l'origine, son habitat était essentiellement forestier, mais ce milieu sera d'autant mieux colonisé s'il est bordé d'espaces dégagés mis en culture ou si la forêt est parsemée de clairières cultivées. Mais cette espèce s'adapte très facilement à des changements climatiques et à des modifications de son environnement.

On pourra trouver des nichées au dessus de 1500 mètres dans les Alpes et entre 1500 et 3000 mètres dans l'Himalaya en été, pourtant l'espèce est censée éviter les zones rocheuses de montagne.

Les bois de frênes, de chênes et d'aulnes et les jeunes plantations de conifères sont volontiers utilisés pour nicher.

Image


Migration et hivernage :


Les populations d'Europe du Nord et de l'Est partent, à la fin de l'été, hiverner sous des cieux plus cléments. Dans les pays tempérés comme la France, l'espèce est devenue sédentaire et la population nicheuse estimée à 1 million de couples.

En automne, lors de la migration postnuptiale, la France voit deux flux migratoires renforcés ses effectifs. Le premier dit de "longs migrants" vient de Russie, de Pologne, de Finlande et du nord de la Suède et suit une voie continentale, du Jura aux Pyrénées qu'il franchit entre mi et fin octobre pour aller rejoindre le sud de l'Espagne et le Portugal.

Le second flux dit de "moyens migrants", venu d'Allemagne, du Danemark, d'Autriche, du Bénélux, traverse la France à la mi-novembre par une voie atlantique, du Nord à l'Aquitaine et reste hiverner sur les grandes zones de maïsiculture du Sud-Ouest, de la région Centre et de la façade atlantique.

De mi-février à mi-avril, la migration a lieu en sens inverse. Le pigeon ramier migre de jour. Sur les sites d'hivernage, il devient grégaire avec des groupes de plusieurs milliers d'oiseaux.

Image



Comportements :


En dehors de la période de reproduction, les pigeons ramiers se rassemblent en grands groupes... Des observations font état de rassemblements de plus de 100 000 individus, peut-être plus!!!

Pendant la reproduction qui se situe de Mars à Juillet, le ramier mène en effet une vie essentiellement familiale, partagée entre le couple et la progéniture, vie que l'on pourra donc opposer au reste de l'année ou elle vit en société.

Comme beaucoup d'animaux, ces regroupements qui créent un effet de masse assurent sa défense contre les prédateurs.

C'est ensemble que les ramiers se lèvent le matin pour aller chercher leur nourriture et s'abreuver, c'est ensemble qu'ils feront leur sieste, côte à côte perchés.

Son chant fait partie des sons familiers de la campagne, comme le bruit de ses ailes lorsqu'il prend son envol. Il a une démarche boiteuse caractéristique.

Image


Reproduction:

Les pigeons ramiers sont monogames.

Les couples se forment généralement pour une saison de reproduction, mais ils peuvent durer plus longtemps, parfois même jusqu'à la disparition d'un des deux partenaires. La maturité sexuelle est atteinte dès la seconde année de vie . Les nids sont installés haut dans les arbres, à la division de plusieurs branches. Les territoires sont défendus par les mâles. Plus la densité de population est forte et plus les territoires sont réduits.

Il a été montré, à partir d'individus bagués, que les jeunes avaient tendance à revenir nicher sur leur lieu de naissance.

Image


Parade nuptiale

La parade aérienne des pigeons ramiers est proche de celle des autres membres de la famille des Colombidés et se déroule en 3 phases :

le mâle monte dans les airs lentement sur 20 à 30 mètres,
il semble s'arrêter puis bascule en battant très rapidement des ailes pour laisser entendre des claquements très caractéristiques,
enfin, il plonge sur 7 à 8 mètres les ailes ouvertes à l'horizontale et la queue bien étalée.
Ce cycle peut être renouvelé jusqu'à 5 fois avant que les oiseaux ne se décident à se poser.

Image



Nidification :

Le Nid

C'est une structure faite de brindilles enchevêtrées; située à 2-7 m du sol dans une fourche d'arbre ou au sol, parmi une épaisse végétation sous une haie, sur une corniche. Le nid est souvent utilisé plusieurs fois pour des couvées successives. Il est de plus en plus volumineux avec le temps..

La Ponte

La femelle pond plusieurs fois entre avril et septembre, généralement 2 oeufs à chaque fois. Les oeufs sont blancs et lisses. L'incubation dure 17 jours en moyenne. Ils sont nourris entièrement au lait de pigeon pendant la première semaine puis de moins en moins à mesure que d'autres aliments sont introduits. Les jeunes quittent le nid au bout de 20 à 29 jours et restent perchés sur les branches, où les parents continuent à les nourrir. Au bout de 3-5 semaines, les jeunes sont aptes à voler. Les parents s'en occupent encore pendant une semaine. Les parents élèvent en général 1 ou 2 couvées, parfois 3 quand les conditions sont favorables.

Image



Régime alimentaire :

Le pigeon ramier se nourrit essentiellement de végétaux : des céréales, des feuilles vertes, des pousses, des semences, des baies, des glands, des fruits, des racines, mais également des insectes, des vers et des mollusques.

L'alimentation se déroule principalement au sol par picorage mais elle peut également s'effectuer dans les arbres, les oiseaux se montrant alors d'une rare agilité. Au sol, l'alimentation a souvent lieu en groupe dans lequel il règne une véritable hiérarchie. Les oiseaux dominants se trouvant au centre du groupe se nourrissent plus rapidement que les subordonnés placés, eux, en périphérie.

En hiver, le ramier va passer 95 % de sa journée à chercher sa nourriture alors qu'en automne et en été ce pourcentage tombe à 10 % dans les champs de céréales. Cela est dû à la différence de valeur énergétique des aliments consommés : plus la nourriture est riche et abondante, moins les oiseaux ont besoin de temps pour obtenir leur ration quotidienne.

Image



Le plumage :

Le plumage est épais, mais fragile. Le moindre petit choc peut lui enlever des plumes ou du duvet. Mais cela peut lui être d’une grande utilité, surtout lors de contacts avec ses principaux prédateurs. Le principal ennemi naturel est l’autour, et on sait que celui-ci attaque par-dessous, en plantant ses griffes dans le poitrail par un très rapide retournement du corps. La plupart du temps, l’autour repart avec simplement une bonne poignée de plumes entre ses serres.

La robe du ramier est d’un bleu clair grisé tout en nuances. Le poitrail part d’un rose pâle et tire vers le blanc lorsqu’on se rapproche de la queue. Celle-ci est longue et porte des barres noires à son extrémité, sur la face ventrale.

Le cou est orné d’un collier blanc non fermé dont les bords virent au vert sombre et au pourpre. Ce collier n’apparaît qu’à partir de 6 à 8 semaines. C’est un bon moyen pour différencier une très jeune individu d’une adulte. Par contre, dès que l'oiseau porte ce collier, il est plus délicat de déterminer son âge.

Le critère qui sépare à coup sûr les oiseaux de première année des oiseaux plus âgés est la présence d’un liseré marron clair sur certaines plumes des ailes et plus particulièrement les plumes qui recouvrent les grandes rectrices.

Image

Un bon critère de différenciation lorsque la mue post juvénile est terminée, est la couleur de l’iris et de la base du bec qui sont gris bleutés pour les jeunes ramiers. La pointe du bec est d’un blanc jaunâtre et les pattes sont rose mauve ou gris bleu avec des marques pourpres.

Les plus vieux individus ont un iris jaune citron pâle ou jaune sulfureux, la base du bec devient rose rouge, pourpre ou rouge vif, la pointe du bec jaune vif ou jaune orangé et les pattes rouge pourpre profond ou rouge foncé.

La mue du manteau n’est jamais complète. En effet, on pourra retrouver des individus avec des séries de plumes neuves séparés par des vieilles plumes de l’année précédente. Les chasseurs qui élèvent des ramiers en captivité provoquent souvent la mue en leur arrachant les plumes, surtout celles de la queue qui ont tendance à s'abîmer dans les volières.

Image


Chasse :


Espèce gibier, le pigeon ramier peut être chassé partout en France, à tir en battue, à poste fixe, devant soi, et au vol. Des techniques traditionnelles de capture sont utilisées en période de migration par les chasseurs du Sud-Ouest : ce sont les palombières en plaine, et les pantes dans les cols montagneux.

Les prélèvements cynégétiques annuels sont estimés à 5 millions d'individus se répartissant sur tous les types de populations (migratrices, hivernantes et sédentaires).


Image
carte de prélevement

Le devenir de cette espèce dépendra de notre capacité à effectuer des prélèvements adaptés à la biologie des différentes populations qui la composent et à une gestion raisonnée de ses habitats de reproduction et d'hivernage.

Dossier créer pour Fantaisyworld


Avatar du membre
Nelumbo
Administrateur
Administrateur
Messages : 2782
Enregistré le : vendredi 23 décembre 2005 13:59
Localisation : Robion (France, 84)

Messagepar Nelumbo » jeudi 21 septembre 2006 21:17

Super complet ton expo ! Il manque cependant un paragraphe pour la rubrique "a nos assiettes".:nananere:
Je plaisante

Fallen_Angel
Fleur des beaux jours
Fleur des beaux jours
Messages : 162
Enregistré le : dimanche 17 septembre 2006 12:44
Localisation : IDF

Messagepar Fallen_Angel » jeudi 21 septembre 2006 21:20

Merci !!! T'inquiete pas Nelumbo, tout arrive a point a qui sait attendre!!! :heyyy:



Retourner vers « Animaux de la ferme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité